jeudi 1 décembre 2016

Chantons l’Escalade : concert participatif

Le vendredi 9 décembre 2016 à 18h30, afin de vous mettre en verve pour le week-end de l’Escalade, la bibliothèque vous propose d’entonner tous en choeur les chansons de l'Escalade. Sous la direction experte du chef de chœur Yves Roure, fondateur du Grand Chœur de l’Escalade et fidèle lecteur, vous pourrez chanter les titres suivants :
  • Ah la belle Escalade
  • Le psaume 124
  • La prière patriotique, d'Emile Jaques-Dalcroze
  • La farandole de Genève
  • Cé qu'è lainô


Jules-Ami Courvoisier, [18--?], 
BGE, Centre d'iconographie

En intermède, Yves Roure présentera les textes et anecdotes de quelques chansons commandées par la Compagnie de 1602. En effet, en vue du 400ème anniversaire de l'Escalade en 2002, des compositeurs et paroliers bien connus des Genevois ont été sollicités afin d'enrichir le répertoire du Grand Choeur de l'Escalade qui se produit chaque année pour les festivités de décembre. Roby Seidel et Serge Bimpage pour "Seule la mémoire permettra d'oublier", Christine Schaller et Jean-Luc Rieder pour "Les cris de Genève", Gaston et Sarclo pour "L'Escalade vue d'Etrembières", ou encore "La farandole de Genève" - qui sera chantée lors de ce concert - créée par deux "Sweet People", Alain Morisod et Jean-Jacques Egli.

Pour récompenser tous les chanteurs, une soupe aux légumes mettra un point d’orgue à ce concert participatif, ouvert à tous et gratuit.

Disponibilité

Fabienne

lundi 21 novembre 2016

Des livres en l'air à Genève


La Librairie du Boulevard a son arcade bien en vue, Rue de Carouge. Désormais, quand vous passez cette porte, vous pourrez participer au "Livre en l'air".

Qu'est-ce donc ? On peut lire sur le site de la Chambre de l'Economie sociale et solidaire (ESS) : "Verser quelques francs pour contribuer à la mise à disposition d'un "livre en l'air" pour les personnes qui n'ont pas les moyens de s'en offrir. C'est le principe de cette action de solidarité qui s'inspire du mouvement un "café suspendu".
Le concept du mouvement solidaire du Café suspendu a déjà deux ans. Arrivé à Genève l'an passé, il s'applique désormais à la culture.

La Bibliothèque du Boulevard "a toujours été passeuse de savoir, d’idées, de plaisir de lecture, de débats, mais plus encore une librairie profondément différente : autogérée et engagée. Nous avons donc cherché un moyen pour que le livre reste pour chacun un objet quotidien et familier, et non un objet rare et luxueux. Nous avons donc décidé de mettre en place « Le livre en l’air » : qui le souhaite peut décider de verser quelques francs, en plus du montant de ses achats, pour contribuer à la mise à disposition d’un « livre en l’air ». Dès que la somme obtenue atteint le prix d’un livre de poche ou d’un grand format, nous le signalons sur une ardoise à la librairie. N’importe qui peut alors compléter ses achats grâce à ce « livre en l’air ».
Dans ce réseau de solidarité, la Librairie du Boulevard s’engage elle aussi financièrement en ajoutant 20% supplémentaires à chaque versement effectué par les lecteurs".

Alors, solidaire en novembre, Noël en décembre ? A vous de jouer !

Café suspendu (Genève)


Muriel


.

lundi 7 novembre 2016

Editions du Faust de Gounod

Le Faust de Gounod est un opéra qui a rassemblé le public dès sa création en 1859. A Genève, sur la scène du Grand Théâtre, depuis l'ouverture en 1879 et jusqu'en 1914, l'opéra de Gounod fut joué 243 fois, le plaçant en première place, devant le non moins célèbre Carmen de Bizet. Pour l'anecdote, le directeur du théâtre lui-même, François Dauphin, a tenu le rôle de Méphistophélès entre 1889 et 1896, chose inimaginable aujourd'hui.* 

Le matériel historique que la bibliothèque possède provient du fonds patrimonial du Grand Théâtre. Ainsi, sur le matériel de l'époque ayant servi aux représentations, on peut observer les annotations et coupures dans cet opéra où il doit y avoir dans cette partition, en dehors de ses appas mélodiques, de ses rythmes pimpants, de ses splendeurs orchestrales et vocales, assez d'émotion humaine pour qu'elle pût enflammer des millions. [in : Mille et un opéras de Piotr Kaminski].

Valse du 2e acte

Aujourd'hui, l'édition critique de Faust est disponible, grâce à l'initiative des Editions Bärenreiter et de sa collection L'Opéra français. Chaque volume répond tant aux exigences musicologiques d’une édition critique qu’à l’usage pratique des théâtres et des interprètes. Les publications tiennent compte de toutes les sources connues. La présentation des partitions et des matériels d’orchestre répond aux normes actuelles. L’apparat critique permet de restituer l’œuvre dans son état original.


Valse du 2e acte (Teatro di San Carlo, 2004)


En venant à la bibliothèque, vous pourrez également visionnez une production de Faust produite par le Metropolitan Opera ou emprunter des partitions.

lundi 31 octobre 2016

Les violoncelles de Giovanni Sollima

Si Giovanni Sollima parcourt actuellement l'Italie et la Grande-Bretagne avec son violoncelle en tant que soliste, c'est du compositeur dont il est question aujourd'hui. Les mélodies de ses compositions sont puisées dans le bassin méditerranéen et il n'hésite pas à mêler les influences, à confronter les genres.

Giovanni Sollima et son violoncelle de F. Ruggeri (Crémone, 1679)
cop. Gian Maria Musarra

Dans la vidéo de Terra Aria proposée ci-dessous, on reconnaît les plus grands violoncellistes du moment, lors du concert final du Cello Biënnale Amsterdam dont la dernière édition a eu lieu ce week-end.

Terra Aria

A Genève, on a déjà eu l'occasion de découvrir les oeuvres de Giovanni Sollima, notamment grâce à Zatar. Ce quartette, formé exclusivement de lecteurs de notre bibliothèque [!] "propose un cocktail détonant de compositions personnelles, de pièces du répertoire classique que les compères se réapproprient en les ouvrant à l’improvisation, ou encore de thèmes du violoncelliste italien Giovanni Sollima, qui associent des mélodies d’une grande beauté nostalgique à des rythmes méditerranéens." Leur premier album, sorti en début d'année a d'ailleurs pour titre Terra Aria (VDE-Gallo).

Zatar à l'aube en août dernier

La bibliothèque vous propose quelques partitions de ce compositeur atypique.

Disponibilité
Muriel

lundi 24 octobre 2016

Musique arabe à 3 temps

Nouvellement acquises : Les belles valses de la musique arabe

C'est un travail de compilation et de transcription d'Amina Srarfi. Dans sa biographie, on apprend qu'elle est la "première femme chef d'orchestre en Tunisie et dans le monde arabe. 
Avec un diplôme de musique arabe, un premier prix de violon et un DEUG en musicologie, Amina Srarfi fait ses débuts professionnels dans l'enseignement. 
En 1988, elle crée et dirige le Premier Conservatoire privé de musique et de danse à qui elle donne le nom de son père Kaddour Srarfi illustre violoniste, compositeur et chef d'orchestre. 
En 1982, elle est violoniste au sein de l'Orchestre Symphonique de Tunis et dirige en parallèle la chorale d'enfants de La Radio Télévision Tunisienne. Elle s'illustre également dans la production d'émissions enfantines radiophoniques et télévisées. 
En 1992, elle crée le Premier Orchestre Féminin "El'Azifet" qu'elle dirige elle-même ce qui représente une première dans le paysage musical arabe."


Comme l'explique Amina Srarfi, le répertoire de la musique arabe du XXème siècle comporte des oeuvres intéressantes de grands maîtres. Malheureusement, les partitions sont souvent rares. C'est pourquoi elle les a écrites elle-même pour son orchestre, en se basant sur des enregistrements sonores. Elle a opté pour des valses - dont elle distingue trois catégories : la valse classique, la valse viennoise et la valse andalouse - afin de montrer l'évolution de ce genre musical et leur adaptation par les compositeurs à leurs culture, coutumes, sentiments, créant ainsi de nouvelles écritures et formes d'expression musicale. On trouve des grands noms de la musique arabe tels Zakaria Ahmed, Farid El Atrache, Hédi Jouini. La transcription de ces valses comporte la ligne mélodique et, comme la plupart sont chantées, les paroles sont données en regard de la partition... en caractères arabes !

Fabienne

Disponibilité

lundi 10 octobre 2016

Concert en hommage à Ginastera

Alberto Evaristo Ginastera (1916-1983), grand compositeur argentin est né et a grandi à Buenos Aires. Il fréquente le Conservatorio Alberto Williams où il obtient une médaille d’or de composition (1935) puis le Conservatoire national de musique d’où il sort avec les honneurs (1938).

D’abord marqué, dans sa jeunesse, par l’impact du folklore argentin, Alberto Ginastera s’ouvrira progressivement aux formes musicales contemporaines. Ceci en essayant de les intégrer aux rythmes spécifiques argentins.

Sa carrière prend un tour nouveau lorsqu’il rencontre Aaron Copland (1941).

En 1942, il décroche une bourse Guggenheim pour un séjour d’études aux USA qui sera reporté à la fin de la Seconde guerre mondiale.  A son retour de New York, il est reconnu comme un des principaux compositeurs argentins régulièrement joué à l’étranger.

Il participe activement au développement institutionnel de son pays, puis après une mise à l’écart par le pouvoir argentin, il prend ses distances avec ses origines latino-américaines. Ginastera instaure alors plus de rigueur et de procédures avant-gardistes à ses compositions.

En 1971, il s’installe avec sa seconde épouse la violoncelliste Aurora Natola à Genève, ville où il vivra ses douze dernières années. 

A. Ginastera et A. Natola. Photo Mandanis - Genève

Nous vous proposons, dans le cadre des 

Quatre saisons 2016-2017 de La Musicale

un concert en hommage à ce fameux compositeur, mardi 18 octobre 2016 à 20h. Vous pourrez entendre : Julia Boyer, violon ; Esther Lefebvre, violoncelle ; Marie Duquesnois, piano.


Au programme :


Alberto Ginastera

Milonga op. 3 pour piano

Danzas argentinas op. 2, no 1 et 2, pour piano solo 

Pampeaña op. 16, no 1, pour violon et piano

Pampeaña op. 21, no 2, pour violoncelle et piano

Puneña op. 45, no 2, pour violoncelle solo

Astor Piazzolla

Oblivion, pour violon, violoncelle et piano

Revolucionario, pour violon, violoncelle et piano

La muerte del Ángel, pour violon, violoncelle et piano

Entrée libre



Pour vous faire une petite idée de ce que vous allez entendre, voici un extrait des Danzas Argentinas interprétées par une compatriote argentine Martha Argerich :



Une exposition consacrée à la vie et à l'oeuvre de Ginastera est également visible dans nos vitrines jusqu'à fin janvier 2017.

 Patricia

 

lundi 3 octobre 2016

Bechet en Suisse romande

Sidney Bechet sur la Rive droite de la Rade,  
©United Music Foundation

Sidney Bechet en Suisse/in Switzerland aquis récemment à la bibliothèque est le témoin du succès en Europe de Sidney Bechet. Entre 1949 - premier concert au Victoria Hall et sa mort en 1959, les concerts en Suisse vont se succéder ! Les enregistrements qui accompagnent photos et témoignages, sont le plus souvent inédits et illustrent magnifiquement le lien particulier que Bechet entretenait avec la Suisse. 

Rendue possible grâce à l'United Music Foundation de Genève, ce coffret a été honoré par la presse, sur les ondes et la RTS, puis distingué du Prix du meilleur inédit par l'Académie du jazz en 2014.

Certains programmes des concerts de Sidney Bechet au Victoria Hall qui sont reproduits dans l'ouvrage proviennent de notre bibliothèque et peuvent y être consultés.

Disponibilité
Muriel